Qui sommes-nous? /
2010

2010

Naissance officielle du Réseau FECORA le 13 décembre 2010

L'assemblée générale constituant l'association réseau FECORA a eu lieu le lundi 13 décembre 2010 à Grenoble, à la maison des associations.

Les 10 membres du nouveau réseau de Formation à l'ECOconstruction en Rhône-Alpes sont :

Des organismes de formations

Aplomb (sud-Grésivaudan)

Caracol (Grenoble)

Oïkos (Lyon)

Oxalis (Bauges)

Pour bâtir autrement (Trièves)

URM (Matheysine)

Des formateurs indépendants

Thierry Baruch (Lyon)

Monique Cero (Roanne)

De membres observateurs

Marie-Hélène Allemann (RESEAU écobatir)

Antoine Descamps (OFECO)

Le 7 novembre 2010 une journée "isolants alternatifs" au Gréta de Voiron

Aplomb a assuré la journée "isolants alternatifs" dans le cadre d'une semaine de formation "Isolation Thermique par l'Extérieur" organisée par le Gréta de Voiron.

Cette session était la première tournée exclusivement vers les artisans, grâce au soutien actif de la CAPEB Isère, par l'intermédiaire de son service formation.

En une journée, les stagiaires ont pu avoir un aperçu de l'intérêt des matériaux alternatifs et mettre la main à la patte

partis du mur nu, ils ont pu s'essayer au gobetis sur laine de bois, en incluant une trame dans le frais. Le temps a manqué pour réaliser les arêtes saillantes...

isolants 2

isolants 3

Démonstration pisé à la foire de Saint Antoine l'Abbaye, le 3 octobre 2010

Une aimable passante a eu la gentillesse de nous rappeler une ritournelle de piseur :

"A chaque banchée

Faut lui foutre

Faut lui mettre,

A chaque banchée

Faut lui foutre

Faut lui mettre,

Un coup de canon!"

Quant à savoir si le canon devait aller au gosier du piseur, ou à la terre du mur, les polémiques sont allées bon train! Aplomb penche pour la première explication!

les 4 et 5 septembre 2010, à l'Albenc

un stand au festival de l'Avenir au naturel

De nombreux contacts : avec des sympathisants à la cause de l'écoconstruction, des amoureux du patrimoine, des jeunes en quête de formations alternatives, des parents cherchant une voie pour leurs enfants déboussolés, des propriétaires de belles maisons en cours de restauration cherchant des aides techniques, de la main d'oeuvre, bref une grande variété d'interlocuteurs, dans une ambiance festive et ensoleillée.

Le 4 juin 2010 Première assemblée générale ordinaire

4 nouvelles adhésions, un bilan des activités encourageant, un bilan financier positif, qui va nous permettre d'avancer sur nos différents projets :

Travaux à l'arthaudière, une fois les autorisations des services des monuments historiques obtenues

Conception d'un référentiel pour une formation longue à l'écoconstruction, niveau V.

Mise en oeuvre du module de sensibilisation "la maison dans son environnement"

Réalisation des formations courtes prévues pour l'été

Consolidation du réseau RAféco (Rhône-Alpes Formations à l'ECOconstruction )ou fécora ?

Réalisation de l'exposition itinérante "de l'abri nomade à la construction écologique", en collaboration avec l'atelier maquette de Saint-Marcellin si le soutien du conseil régional est accordé.

Projet d'animations à l'école de Saint-Bonnet de Chavagne

Collaboration avec le Pays Voironnais (et beaucoup d'autres acteurs) pour créer une maison de l'emploi et du développement durable.

Conférence et stand au festival de l'avenir au naturel de l'Albenc, le premier week-end de septembre 2010

Et grâce aux subventions du conseil général, un centre de ressources plus étoffé

Le 27 mai 2010 conférence de sensibilisation

Auprès du Collège des Architectes Experts à Meylan

Le sujet du jour était : "Comprendre les pathologies de la maçonnerie ancienne, (pisé, galets et pierres sauvages)". Les experts ont pu poser leurs questions et discuter des remèdes possibles, faire états des échecs constatés lors de leurs expertises.

Le 15 mai 2010 Animation "Pisé" au château de l'Arthaudière

Chacun a pu essayer de damerPourquoi le pisé obtenu semble si "lisse "? Quelques explications

La terre dite "à châtaignier" a été prise sur la commune de Saint Bonnet une semaine avant. Mais les pluies ont détrempé le tas, si bien que nous avons dû mélanger la terre avec de la chaux vive, pour sécher notre matière première (La chaux vive s'éteint au contact de l'eau : elle produit une chaleur très importante qui fait évaporer l'eau, et se transforme en chaux aérienne éteinte, celle qu'on utilise par exemple pour les badigeons, ou les enduits).
Mais nous n'aurions pas pu damer une terre trop humide : l'eau ne peut pas se comprimer. Cette pratique n'est pas du tout traditionnelle, elle oblige à malaxer la terre (manoeuvre bruyante et consommatrice d'énergie) ce qui lui donne un aspect lisse et homogène qui est un peu éloigné de l'apparence dont habituelle du pisé.
Cependant les qualités du pisé n'en sont pas altérées, il reste perméable à la vapeur d'eau et conserve sa solidité. Dans le cadre de l'exposition itinérante de la Bibliothèque Départementale : "pierre et pisé", qui faisait halte à la bibliothèque intercommunale (de Dionay, Montagne, Saint-Bonnet de Chavagne, Saint-Antoine-l'Abbaye) Aplomb a réalisé une démonstration de mise en oeuvre du pisé, au pied du château de l'Arthaudière. Un vingtaine de personnes a assisté et participé à la construction, sous les yeux du correspondant local du Dauphiné Libéré.

Les 16 et 17 mars 2010 "Isolation par l'extérieur" au Gréta de Grenoble

Voir l'image en grand Formation ITELaine de bois, liège expansé, ouate de cellulose, plusieurs isolants végétaux ont pu être mis en oeuvre lors de cette session auprès des stagiaires du Gréta.

Le moment crucial: la pose du pare vapeur

Les 18 et 19 février 2010, stage limousinerie au château de l'Arthaudière

Premier jour sur la restauration d'un muret en galet.


deuxième journée sur la préparation et la mise en oeuvre d'un enduit à la chaux et en particulier du montage maçonné des arêtes saillantes.

Voir l'image en grand Enduits à la chaux deuxième couche d'enduit à la chaux

Dimanche 13 février 2010 , préparation du stage limousinerie

Tri des matériaux récupérés à la base des murets: les tuiles cassées d'un coté, les gros galets, de l'autre, les ronces et le chient-dent à la déchèterie. Chacun peut trouver sa place dans ce bel après-midi préparatoire.